Ah ça c’est sûr, le Sud du Maroc recèle 1001  trésors que je découvre au fil de mes visites. Et c’est tant mieux ! Cette fois c’est de ma rencontre avec  Hassan et son univers que je voudrais vous parler.

DSCF2536DSCF2538

Petit garçon, Hassan aimait  passer ses vacances dans la grande casbah de ses grands-parents, dans un décor de rêve. Oui, je sais, je vous parle toujours de décor de rêve quand je parle du Sud du Maroc. Mais que voulez-vous…. Vrai de vrai, c’est la vérité. Et je ne peux pas m’empêcher de le dire …. et le redire !!!  

DSCF2503

Donc, enfant,  Hassan se plaisait au bled. A l’époque, il n’y avait ni eau ni électricité au village mais le petit garçon s’en moquait bien. Depuis, Hassan a bien grandi. L’électricité et l’eau sont arrivées au douar mais Hassan se plait toujours autant à Tidgheste. Bien sûr, il ne peut plus vivre dans la vieille casbah de terre rongée par les ans et qui menace de s’effondrer.

DSCF2506

Mais  juste en face de l’ancienne demeure familiale il a construit une petite maison très particulière qu’il est toujours fier de nous faire visiter. Et pour cause… afin de sauvegarder le passé, la mémoire, le patrimoine de sa chère région et de ses habitants, Hassan a collecté des années durant une multitude d’objets qu’il présente avec goût dans sa maison- musée.

DSCF2511DSCF2516

Manuscrits, verrous, vêtements, poteries, outils... nous invitent à un voyage dans le temps, à la rencontre de sociétés anciennes que nous connaissons mal. Moment riche, rare, émouvant !

DSCF2531DSCF2546

Mais ce n’est pas tout. Hassan est aussi un véritable artiste. Dans le petit atelier qu’il s’est installé au fond de la cour, Hassan peint…. souvent avec les moyens du bord. Sur les portes de la maison, on peut admirer quelques-unes de ses œuvres. Les autres ont été vendues ou sont exposées à Tanger et à Marrakech.

DSCF2541DSCF2539

Et comme Hassan aime à faire partager ses passions, il a décidé cette année de donner de son temps pour animer un atelier de peinture avec les instituteurs de l’école qu’il dirige. Une expérience nouvelle et riche pour ces enfants de la montagne qui vivent perdus au milieu de nulle part,  loin de l’agitation des villes et des trépidations du monde moderne.  Bon nombre de ces petits berbères n’ont jamais fait le moindre pas sur une route puisque là-bas, il n’y en a pas….  

P1160763

J’ai eu la chance de voir les peintures réalisées par les enfants. Certes, elles sont enfantines mais je les trouve vraiment jolies. Hassan s’est débrouillé pour pouvoir les exposer à Ouarzazate dans l’espoir d’en vendre quelques-unes. Ce qui permettrait de reconduire le projet l’année prochaine. On croise les doigts !!!

SAM_0740SAM_0741

A bientôt et gros bisous à tout le monde.